La perte de poids et comment le contrôler (partie 2)

kine-serie-perte-poids

Vous savez sans aucun doute comment il est difficile de perdre du poids et de le maintenir ensuite. Pilules amaigrissantes (coupe-faim), boissons énergisantes, édulcorants, régimes de toutes sortes et même le jeune nous sont régulièrement proposés et promettent tous des résultats meilleurs les uns que les autres, mais qu’en est-il vraiment?

Dans cette série d’articles, adaptés d’un texte publié originalement en anglais par Lita Lee, nous ferons un survol de différentes techniques pour perdre du poids et nous tenterons de départager le vrai du faux. Nous énumérerons certains facteurs qui peuvent empêcher la perte de poids et nous terminerons avec quelques conseils qui vous aideront à atteindre vos objectifs plus facilement et plus sainement.

Dans le précédent article, nous avons fait un survol de différentes techniques proposées pour perdre du poids et des fausses croyances à leurs sujets. Cette semaine, nous nous concentrerons sur différents facteurs alimentaires et physiologiques reconnus pour causer des problèmes de poids.

Une alimentation riche en amidon
Un des ingrédients les plus engraissant est l’amidon. Ceux qui en consomment en trop grande quantité prennent généralement du poids. Évitez les aliments riches en amidon et ceux contenant du gluten tels que les noix, les graines, les haricots (sauf les verts) et les céréales (blé, seigle et orge).

Optez plutôt pour le riz, l’avoine et les grains de Heirloom (épeautre, quinoa , kamut, amarante). Pour réduire leurs effets sur la glycémie, consommez-les avec un lipide comme le riz avec beurre. Les carottes, les pommes de terre, les fruits et les jus de fruits sont également recommandés. Une alimentation saine doit inclure des aliments qui améliorent les fonctions thyroïdiennes comme des protéines animales, le sel de mer blanc, les fruits, les jus de fruits et l’huile de coco.

La mauvaise digestion
Une mauvaise digestion empêche de bien contrôler son alimentation et son poids. Consommer des enzymes alimentaires digestives peut régler cette situation. Les personnes plus corpulentes auront tendance à avoir moins faim, et à manger moins, alors que les personnes plus minces prendront du poids puisque la digestion se fera correctement et que le corps sera alimenté selon ses besoins réels.

L’hypothyroïe
Selon Broda Barnes (MD) et Ray Peat (Ph.D.), certaines personnes présentent une hypothyroïdie infraclinique, non détectée par les analyses sanguines habituelles, qui cause des problèmes de poids.

Pour tester votre fonction thyroïdienne, consultez l’article : Comment tester votre glande thyroïde.

Un taux élevé de lipoprotéine lipase (LPL)
La lipoprotéine lipase (LPL) est une enzyme produite par le corps qui a comme fonction de transporter les graisses contenues dans le sang vers les cellules adipeuses. Plus le niveau de LPL est élevé, plus vous emmagasinerez de graisses. Un régime et une alimentation faible en calories peuvent même aggraver la situation puisque la lipoprotéine lipase est plus active dans un environnement hypocalorique.

La meilleure façon de déjouer la LPL est de grignoter des aliments crus comme des fruits, des jus de fruits, du lait, du fromage et des carottes. Vous devez également manger des petites quantités régulièrement, dès que vous avez faim, plutôt que de manger en grande quantité lorsque vous êtes affamés. Votre niveau de sucre dans le sang sera beaucoup plus stable et empêchera votre corps d’activer le LPL en basculant en mode jeûne.

Les allergies
Certaines allergies peuvent être responsables d’un gain de poids. En éliminant les allergènes de votre alimentation et de votre environnement, vous pourriez être surpris des effets sur votre poids.

Il a déjà été rapporté qu’un jeune homme avait perdu du poids simplement en éliminant le blé (auquel il était allergique) de son alimentation sans effectué aucun autre changement.

L’hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang)
Si vous n’arrivez pas à digérer les protéines correctement, vous aurez tendance à consommer plus de sucre puisque 56% des protéines consommées sont normalement converties en glucose. Si vous ne digérez pas le sucre, vous aurez également tendance à en consommer davantage afin de combler le besoin. Les personnes atteintes d’hypoglycémie peuvent être corpulentes ou minces selon ce qu’ils mangent et ce qu’ils digèrent. Comme l’hypoglycémie peut occasionner plusieurs problèmes et symptômes, tels que la fatigue, le manque d’attention et des douleurs musculaires, il est important de la traiter.

Infections à levure (candidoses)
Les infections à levures et d’autres parasites peuvent provoquer des ballonnements et un gain de poids chez plusieurs personnes.

Heureusement, il existe plusieurs moyens non toxiques pour les éliminer. Le Thera-zyme SmI, qui contient une forme de cellulase qui digère la levure pathogène, les probiotiques, qui fournissent des bonnes bactéries au côlon, et le Thera-zyme TRMA, pour les systèmes immunitaires plus faibles, sont très efficaces lorsque combiné avec une alimentation faible en sucres raffinés.

Mauvaises enzymes (inhibiteurs ou poisons)
Les médicaments sous ordonnance, les métaux lourds (plomb, cadmium et mercure), les pesticides, les produits chimiques couramment utilisés par l’industrie et en agriculture, le fluorure (contenu dans l’eau potable, dans les dentifrices et dans certaines boissons reconstituées) empoisonnent plus de 100 enzymes dans votre corps et inhibe la fonction thyroïdienne. Les acides gras polyinsaturés (AGPI, omega-3, omega-6) sont également considérés comme de puissants inhibiteurs de la fonction thyroïdienne et du système immunitaire.

Consommez des aliments biologiques entiers non transformés le plus souvent possible et minimisez votre exposition aux poisons environnementaux.

Vous avez manqué le premier article? N’hésitez pas à y jeter un coup d’oeil en cliquant ici.

Le prochain article contiendra des trucs et conseils pour vous aider à perdre du poids sainement.

Rejoignez-nous sur notre page Facebook pour être informé de sa parution.