Stimulez votre glande thyroïde

kine-thyroid-stimuler

L’hypothyroïdie réduit le taux de sucre dans le sang et augmente la quantité d’oestrogène, d’adrénaline, de cortisol et de prolactine. Les personnes atteintes d’hypothyroïdie présentent un niveau d’adrénaline de 10% à 40% plus élevé que la normale. Cet excès d’adrénaline peut affecter le rythme cardiaque, créer de l’anxiété, des crises de panique, de l’hypertension artérielle et générer d’autres problèmes cardio-vasculaires.

Le bon fonctionnement de la glande thyroïde est essentiel pour contrôler le niveau d’adrénaline et quelques changements à votre alimentation peuvent vous aider à rétablir votre fonction thyroïdienne.

  • Mangez quotidiennement au moins 4 oz (environ 25 grammes) de protéines animales telles que des oeufs, du fromage (cottage), du yogourt, de la viande biologique provenant d’animaux nourris à l’herbe, de la volaille et du poisson. Les protéines sont nécessaires pour que le foie puisse convertir l’hormone T4 en T3. La gélatine de boeuf de Great Lakes est aussi un excellent supplément de protéines.
  • Ajoutez du sel de mer blanc non iodé sur vos aliments et dans votre jus de fruit. Il s’agit d’un diurétique naturel nécessaire pour mobiliser le glucose, maintenir les niveaux d’adrénaline adéquats et prévenir les symptômes liés à une hausse d’adrénaline comme, entre autres, l’hypertension artérielle, l’arythmie cardiaque et les attaques de panique.
  • Les fruits et les jus de fruits, plus particulièrement le jus d’orange et les jus de fruits tropicaux, sont excellents pour maintenir une glycémie stable et abaisser le niveau d’adrénaline. Ils sont également une bonne source de calcium et de magnésium, ne contiennent pratiquement aucun acide gras polyinsaturé (AGPI / PUFA) et sont riches en salicylates anti-inflammatoires. Évitez toutefois le jus de pamplemousses (riche en bioflavonoïdes) et le jus de pommes (riche en pectine qui nourrit les bactéries de l’intestin). Les jus de légumes ne sont pas recommandés, car l’action d’extraire le jus d’un légume augmente la concentration d’AGPI toxique.
  • Assurez-vous, lorsque vous consommez des fruits riches en amidon (bananes, poires, pêches, nectarines, prunes, etc.), qu’ils soient bien murs afin que l’amidon puisse être converti en sucre sain.
  • Buvez de l’eau de coco, consommée seule ou mélangée avec du jus de fruits. Elle est une excellente source de nutriments et de minéraux. Elle contient du magnésium, du calcium, du potassium, des vitamines et des antioxydants. En plus de rassasier, elle tonifie le corps et provoque un sentiment de bien-être. Les femmes enceintes et celles qui allaitent ont tout avantage à en consommer afin de fournir tous les nutriments nécessaires à un bébé en santé.
  • Remplacez le beurre et l’huile d’olive par de l’huile de noix de coco lorsque vous cuisinez. Elle stimule la fonction thyroïdienne et le système immunitaire. Si vous n’aimez pas le goût de la noix de coco, optez pour de l’huile de noix de coco extraite par pression.
  • Buvez du café non décaféiné. Il s’agit d’une excellente boisson prothyroïde avec propriété anti-inflammatoire. Il est toutefois préférable de le consommer avec du lait, de la crème ou moitié-moitié afin de réduire les effets de la caféine sur le métabolisme et le taux de sucre chez certaines personnes plus sensibles.
  • Mangez des carottes crues chaque jour. La fibre contenue dans les carottes est excellente pour éliminer les toxines contenues dans l’intestin et éviter la réabsorption des oestrogènes.
  • Prenez des suppléments de prégnénolone. Il s’agit d’une hormone stéroïdienne aux propriétés anti-vieillissement qui combat les effets toxiques du cortisol comme le diabète, les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes.
  • Buvez de l’eau gazeuse (Perrier) tous les jours. Vous pouvez l’utiliser pour diluer votre jus de fruit. Le dioxyde de carbone qu’elle contient augmente l’oxygène au cerveau et aide à la détente.

Si vous craignez que ces actions puissent vous faire passer de l’hypothyroïdie à l’hyperthyroïdie, rassurez-vous puisque l’effet secondaire principal d’une légère hyperthyroïdie est la longévité! Les peuples reconnus historiquement pour leur longévité présentaient tous une légère hyperthyroïdie due à leur mode de vie et à leur alimentation.