Le stress serait-il en partie responsable de l’intolérance au lactose?

Qu’est-ce que le lactose?
Le lactose est un glucide que l’on retrouve essentiellement dans les produits laitiers frais, comme le lait et les fromages. Contrairement à ce que plusieurs personnes pensent, les produits fermentés et les yaourts ne contiennent pas de lactose puisque celui-ci est entièrement transformé en sérum pendant la fermentation et se dégrade lors de l’affinage.

Pourquoi souffre-t-on d’intolérance au lactose?
Pour absorber et digérer correctement le lactose, le corps doit produire une enzyme nommée la lactase (attention de ne pas confondre lactOSE et lactASE).

Si cette enzyme n’est plus produite en quantité suffisante, le lactose reste emprisonné dans le tube digestif avec certaines bactéries qui le métabolisent et qui produisent de l’hydrogène. Cette production d’hydrogène peut alors provoquer différents symptômes comme des crampes d’estomac, des ballonnements et de la diarrhée.

Une étude réalisée auprès de personnes intolérantes au lactose a toutefois démontré que le système peut s’adapter et qu’en réintégrant le lait à son alimentation chaque jour pendant quelques semaines, la quantité d’hydrogène produite diminue considérablement.

Quel est le lien avec le stress?
Le stress provoque une augmentation du niveau d’oestrogène et de cortisol dans le sang. Cette augmentation diminue la production de progestérone qui entraine à son tour la diminution et le ralentissement de la production de lactase, cette enzyme essentielle à la digestion du lactose.

Comment remédier à cette situation?
La plupart de mes clients qui me disent être intolérants au lactose tolèrent toutefois très bien les cafés latté composés d’un once de café. Le lait chaud semble également être bien toléré (1 à 2 tasses) puisqu’il aide à la digestion.

L’ajout de sucrose, par exemple du miel ou un fruit, dans le lait peut aussi grandement aider à le digérer.

Notez également que le lait biologique 3,8% ne comporte aucun ajout de vitamine A et D, deux vitamines reconnues pour produire des symptômes similaires à ceux de l’intolérance au lactose.

Vous devez absolument augmenter votre fonction thyroïdienne afin de bénéficier d’un mouvement hormonal favorable qui aidera à équilibrer la progestérone et le cortisol. Les carottes râpées possèdent d’ailleurs d’excellentes propriétés qui jouent un rôle important sur la thyroïde alors que l’huile de coco, les protéines et le sommeil ne sont pas à négliger.

En terminant, si vous avez éliminé le lait de votre alimentation depuis plusieurs années, il est important de le réintégrer progressivement, en petite quantité, sur plusieurs semaines.

Vous souffrez toujours d’intolérance au lactose ou au lait malgré ces conseils? Prenez rendez-vous avec moi dès aujourd’hui et nous évaluerons votre alimentation et vos habitudes de vie et nous établirons ensemble un agenda naturopathique personnalisé qui vous aidera à diminuer, voire même éliminer, ces symptômes.

Vidéo : Chaine YouTube de La Famille du Lait