La cyproheptadine, un antihistaminique aux propriétés étonnantes!

kine-cyproheptadineLa cyproheptadine (Periactine) est un antihistaminique (récepteur H1) et un antiprurigineux utilisé pour réduire les démangeaisons et les symptômes d’allergies causés par la rhinite, le rhume des foins, l’urticaire et la conjonctivite. Il est également bien connu pour augmenter l’appétit et faire prendre du poids. Un effet secondaire recherché par certaines personnes.

Des recherches effectuées au fil des ans ont démontré que cet antisérotonine possédait également des propriétés étonnantes pouvant enrayer ou diminuer certains problèmes de santé.

Des chercheurs ont découvert que la cyproheptadine pouvait prévenir la dépression, l’anxiété, les hallucinations, les comportements agressifs, les comportements antisociaux et les idées suicidaires. Une étude réalisée sur des rats de laboratoires ayant de la difficulté à dormir a démontré que ces derniers avaient retrouvé le sommeil en plus d’en voir sa qualité et sa durée améliorées. La qualité du sommeil de personnes séropositives a également été améliorée par la cyproheptadine.

Lors d’une autre étude, près de la moitié des patients présentant un problème de sécrétion anormale de cortisol, semblable aux symptômes provoqués par la maladie de Cushing, a été traité avec succès par la cyproheptadine. Les données recueillies suggèrent que l’altération des fonctions surrénales pourrait être liée à un taux élevé de sérotonique sérique et que la cyproheptadine agirait comme antagoniste sur la sérotonine parvenant ainsi à contrôler la sécrétion de cortisol.

Il a également été rapporté que deux patients atteints d’un carcinome hépatocellulaire, une forme de cancer du foie, accompagné de métastases aux poumons qui avaient reçu un traitement de thalidomide et de cyproheptadine dans le but de réduire les démangeaisons de la peau avaient vu leur cancer disparaitre complètement. L’un après 6 mois de traitement et l’autre après 6 semaines. Une étude expérimentale a ensuite démontré que la cyproheptadine réduisait efficacement la durée de vie de deux lignes cellulaires du carcinome hépatocellulaire.

Prendre note que tout médicament, qu’il soit proposé en vente libre ou sous prescription, peut être dangereux et ne devrait jamais être administré sans avoir d’abord consulté un médecin.